Pendant des années, la communauté d’experts SEO  recherche les critères clés qui feront que l’optimisation de site Web fera une différence.

C’est un avis tranché, mais je le partage avec beaucoup de monde : le fait qu’un site soit « populaire » (avec la blinde de liens entrants) aide franchement à avoir un site bien référencé, surtout sur un secteur comme l’immobilier ou la concurrence est énorme.

Mais même si l’optimisation dite « On Page » (c’est-à-dire l’optimisation des pages web) semble un peu désuète, cela donne un coup de pouce qui ne peut pas faire de mal, si c’est bien fait, au bon moment.

Dans le domaine du référencement de sites d’agences immobilières, on se retrouve face à une configuration particulière, à cheval entre le site E-commerce et le site vitrine.

Le thème de l’article d’aujourd’hui concerne donc l’optimisation de la première page d’un site d’agence immobilière en sept étapes.

1. Discuter avec le chef de projet web :

Quand on est référenceur, on ne travaille pas son SEO dans son coin pour débarquer une fois le site terminé et dire ce qu’il faut faire. Vous devez effectivement préparer en amont les différents critères qui feront la différence et en faire part au chef de projet web pour qu’il puisse en discuter ensuite avec le webdesigner et le développeur.

2. Les balises métas de la page :

Etant donné que vous allez créer une page spécifique pour l’agence, il est clair et net que votre page d’index visera spécifiquement le mot clé « Immobilier + localisation ». La balise titre doit contenir ce mot suivi d’un maximum de précision sur la localisation. Les répétitions sont à éviter pour faire court et simple.

Bien souvent, le nom de l’agence fait référence à l’immobilier, c’est donc sympa de placer dans la balise titre le nom de l’agence.

Pour ce qui est de la balise description, faîtes une veille pour voir ce qui se dit déjà sur les autres sites concurrents, histoire d’écrire quelque chose d’original et unique dont les autres ne parlent pas. C’est une prime à l’originalité dont je parle. Une belle phrase d’environ  150 à 200 caractères fera très bien l’affaire.

Faîtes l’impasse sur la balise mots clés, elle est inutile (est-ce bien nécessaire de le préciser ? oui et non).

3. Le menu pour la navigation :

C’est clairement pratique pour l’expérience utilisateur. En créant un menu simple avec les catégories « agence », « vente », « location » et « contact » bien mis en évidence permettra aux visiteurs de bien se repérer, sans alourdir l’ensemble des pages avec des liens inutiles.

On peut éventuellement ajouter un lien pour accéder à une page de moteur détaillé, avec un maximum de critères et un deuxième pour accéder aux coups de cœur de l’agence. Même un troisième si l’agence propose du bien immobilier professionnel.

Cela vous fait une palette de sept liens maximum qui vont forcément se répéter sur toutes les pages en principe et plus vous ferez léger et plus vous pourrez rendre spécifiques les autres pages du site, à l’aide de liens plus adéquats.

4. Le moteur :

Il est préférable de préparer un moteur spécifique pour chaque catégorie de page. Le moteur de la première page du site doit être super simple, avec deux ou trois champs, pas plus (type de transaction, type de bien et une fourchette de prix par exemple).

Un calcul en temps réel du nombre de biens est un plus pour l’expérience utilisateur, mais plus compliqué à développer, mais ça, ce n’est pas votre boulot, alors autant se faire plaisir.

5. Le texte de la page :

Là aussi, il est utile de faire un audit sur la concurrence, pour encore une fois avoir une prime sur l’originalité. De plus, des liens contextuels, reprenant les différentes possibilités de résultats du moteur de la page améliore l’expérience.

Vous avez d’une part, la possibilité de faire une recherche via le moteur, mais aussi accéder directement aux résultats via des liens en dur placés dans le texte de la page. Les visiteurs préféreront une manière ou une autre selon leur mode d’utilisation du web. C’est un plus pour eux et donc pour le SEO.

Il faut éviter de placer de liens directement vers certains biens, gardez en tête que vous devez respecter une certaine architecture et ces liens contextuels ne doivent conduire qu’à des pages, dont les URL ne changent jamais, et pouvant soudainement vieillir pour un meilleur référencement.

6. Prévoir un ou deux « carrousels » :

Avec un carrousel, c’est la classe ! Vous accédez directement à certains biens et au fur et à mesure de l’existence du site, les liens vers les biens seront différents d’une période à l’autre. Ce qui est un avantage car vous donnerez un signal positif en SEO. Ce signal montre que la première page est dynamique et qu’elle change régulièrement.

Avec deux carrousels, c’est la TOP classe ! Le premier peut être créé pour les coups de cœur par exemple et un autre pour les locations. En mettre un troisième risquerait de rallonger le temps de chargement de la page, donc, à éviter.

7. Synthétiser les éléments :

Une fois que tout cela est bien préparé, c’est à ce moment là que vous pourrez aller voir le chef de projet web avec votre document. Il avisera avec le designer et le développeur pour avoir un ensemble cohérent qui puisse être dans la logique de faire simple pour une bonne expérience utilisateur.

Conclusion…

Comme quoi, le SEO de site d’agence immobilière est bien particulier, on pourrait même écrire un article complet pour chaque type de page du site (pages de listes et pages de biens par exemple).

Désormais, tant qu’il est utile d’innover plus souvent, rien ne vous empêche d’ajouter du contenu spécifique, comme la courbe des prix de l’immobilier de l’industrie, ou simplement, en fonction des prix régionaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici